Skip to content

Les Mains gamines

Roman, POL, août 2008.

Lire les premières pages.
Présentation et premières pages en anglais ici (traduction Marjolin De Jager)*

Quatrième de couverture :
Les mains gamines étaient très jeunes et malhabiles, inexpérimentées, presque analphabètes, d’autant plus brutales.
Crier ne servait à rien.
Pour supporter, je me disais crier ne sert à rien. Je tenais en me disant plus tard, j’écrirai, et ce sera plus violent encore, plus adroit. Je rentrais en classe, et j’essayais d’apprendre très vite, de tout comprendre, pour aller plus loin, bien plus loin que leurs gestes limités de petits garçons.
J’ai des mains de petite fille, gants taille 5-6, 12 ans. N’empêche, je sais écrire. J’ai des mains qui ont l’air d’être des mains de petite fille, mais ne vous y trompez pas, ce sont des mains d’adulte. Avec elles, j’écris. Je suis allée beaucoup plus loin en moi que cet endroit dont leurs doigts n’ont aucun souvenir.

Prix Wepler fondation La Poste 2008 et Prix Rhône-Alpes du Livre 2009.

Presse

Le Monde : page 1/2 et page 2/2, vend 19 décembre 2008.
Libération, 9 oct 08
La Marseillaise, 28 sept 08
Les inrockuptibles, 26/08/08
Le Soir, 5 sept 08 (Belgique)
Le Temps, 4 oct 08 (ch)
Télérama, 3 sept 08
Livre et lire, septembre 08
L’Alsace, 1/01/09
Elle Lyon, 15 sept 08
Marie-France, jan 09
Livre-Hebdo, 20 juin 08
Psychologies Magazine, nov 08
Flavor, sept-oct 08

Dossier Le Matricule des Anges septembre 08

Internet

le petit bulletin, le petit journal, evene,parutions.com, Fluctuat, lignes de fuite, le blog de Chantal Malignon, Antigone, skynet « lili », janu, Nuages et vent, Valclair, Encres vagabondes, Passion des livres, Omega Blue, critiques libres, de livres en livres, 86 and CO, Florence Hinckel, Fabien Pailhès, La chair des mots, Viens lire avec moi, Au fil des pages, Des cases à vents, Lecture/Ecriture, « Mangepages« , Hublots , Lectures et lutte contre l’Alzheimer, lecture/écriture, d’autres vies que la mienne, zazymut, bonheur de lire.

Ce roman fait partie du corpus de textes de la thèse soutenue par Émilie Brière, Le topos de l’enfant blessé dans le roman français contemporain (1980-2006), Université de Montréal/Lille 3

Un extrait est paru dans le n°17 de « Kiblind » : « Aquarelles » (oct-nov 2007), et un autre dans l’Anthologie de la littérature contemporaine française. Romans et récits depuis 1980, de Dominique Viart (Armand Colin, 2013).

*extrait paru dans Fiction France, sept08

Ce livre est publié en allemagne chez Wagenbach dans une traduction de Nathalie Mälzer-Semlinger sous le titre Bübische Hände, février 2011
(présentation et presse en allemand)

%d blogueurs aiment cette page :